"Quarante ans après les émeutes de Londonderry, en Irlande du Nord, Thierry Marlat rend un magnifique hommage aux reportages réalisés alors par Gilles Caron. Action, mouvement, composition : ces mots surgissent de chacun de ces 36 clichés. Caron était ce fauve à l'affût qui se glissait, volait au coeur de l'événement pour en saisir l'essence. A l'image de ce jeune soldat britannique, comme écrasé par les flammes, qui lève vers les cieux ses yeux angoissés. Sur ces photos, le moindre individu perdu dans la foule a son importance, mérite d'être isolé. Chaque lanceur de pierres semble swinguer en cadence. Quel rythme, quelle précision, quelle grâce dans le feu de la tragédie. La BO-Velvet Underground-qui accompagne l'expo replonge dans l'époque où Caron était sur tous les fronts après avoir rejoint Gamma en 1967 : la guerre des Six-Jours, le Biafra, Mai 68, Prague, le Cambodge, où il disparaît en 1970, à l'âge de 30 ans. Cette sélection de tirages, souvent non publiés par les journaux, révèle la force singulière de Caron, son sens aigu du cadre et du détail, sa maîtrise de la lumière.Une expo exceptionnelle." MINA SAN LORENZO, Le Point, http://www.lepoint.fr/actualites-exposition/2009-07-15/gilles-caron-irlande-1969/1039/0/360157